Porter plainte

La prévention

Accueil » Porter plainte » Être visé(e) par une plainte » La prévention

La prévention

Comment puis-je réduire le risque de faire l’objet d’une plainte en déontologie policière?

Le contenu d'une plainte déontologique peut, dans certains cas, être considéré comme une rétroaction du service que vous avez offert à cette personne. La façon dont vous communiquez lors d’une intervention peut avoir un impact sur la perception de cette intervention. 

Si vous êtes régulièrement visé(e) par des plaintes déontologiques pour comportement non respectueux ou pour usage inadéquat de la force, il peut être pertinent de réviser votre communication verbale et non verbale lorsque vous interagissez avec des personnes. 

Pour ce faire, vous pouvez demander à un collègue de confiance de vous donner une rétroaction sur votre conduite, demander à votre supérieur immédiat de vous coacher ou demander de l'aide si votre comportement est lié à des problèmes personnels ou professionnels.  

Vous pouvez également lire les rappels suivants afin de mieux communiquer et intervenir auprès d'une personne :

  • Ne pas minimiser l'impact de votre présence pour la personne. Pour certains, votre présence peut générer de la colère ou de la peur (qui peut prendre la forme d'un comportement colérique). D'autres personnes du public peuvent vous percevoir comme un sauveur et avoir des attentes démesurées pour ce que vous pouvez faire pour eux, ce qui peut mener à un désenchantement de leur part. 
  • Vous assurer d’avoir un contact direct avec la personne afin de faciliter la communication et de favoriser un lien de confiance et un respect mutuel.
  • Vouvoyer les membres du public afin d’instaurer une dynamique de respect mutuel et ne réserver le tutoiement que lorsque vous jugez qu'il favorisera un meilleur contact avec la personne.
  • Adapter votre communication au type d’intervention ainsi qu'à la personne.
  • Éviter les escalades en demeurant calme tant et aussi longtemps que la personne ne constitue pas une menace pour votre sécurité ou celle d'autrui. 
  • Ne pas vous moquer des gens ou les insulter, même lorsqu’ils sont impolis ou agités.
  • Essayer de faire preuve d'empathie envers les personnes auprès de qui vous intervenez, en tentant de comprendre leur perspective tout en maintenant une certaine distance émotionnelle. Si vous êtes incapable de ressentir de l'empathie pour une personne, vous pouvez malgré tout agir de façon respectueuse et faire preuve d'écoute à son endroit. 
  • Prendre le temps d'expliquer en quoi consiste votre intervention et la raison de celle-ci.
  • Prendre le temps de laisser la personne s'exprimer ou s'expliquer et l'écouter activement et respectueusement. 
  • Prendre des notes détaillées de vos interventions pour pouvoir vous y référer plus tard et expliquer votre logique d’intervention en cas de besoin.
  • Laissez votre coéquipier ou votre coéquipière prendre les devants lorsqu'il semble avoir un meilleur contact avec la personne, ou que vous sentez que vous allez perdre votre calme.

 


 

<< Les conséquences

 


 

Partager cette page

 

Évaluation de cette page

Titre de page (non affiché)

Commissaire à la déontologie policière

Logo de l'organisme